Retrouver l’adresse email professionnelle d’une personne

Vous souhaitez contacter un professionnel avec une demande précise et vous ne souhaitez pas passer par le formulaire de contact ou par l’adresse email générale de l’entreprise. Voici quelques astuces comment retrouver l’adresse de courrier électronique directe d’un professionnel.

letter_important

Remarque préliminaire :

La communication des adresses personnelles sur le web est une question de politique d’entreprise. Les raisons et les motivations peuvent être très diverses. A mon sens, le choix de publier ou de ne pas publier ces adresses est dicté par plusieurs facteurs :

  • Tout d’abord, ce choix peut être fonction de l’idée que chaque entreprise se fait de ce qu’est un site internet et à quoi il va servir dans le cadre de son activité ;
  • Ensuite, ce choix peut être inspiré par le souci de préserver une bonne organisation intérieure de l’entreprise en essayant de canaliser la majeure partie de la correspondance vers une seule boîte de réception consultable par tout le monde et à tout moment. Les formulaires de contact envoient le plus souvent les messages à cette boîte générale ;
  • Enfin, ce choix peut résulter de la crainte de recevoir trop de spam (une adresse écrite en clair sur un site internet est la proie des robots qui parcourent le réseau et récupèrent toutes les adresses de messagerie pour ensuite cibler des courriers indésirables).

Contacter une personne “incontactable”

Où commencer ? Tout d’abord, il faut comprendre la logique mise en œuvre pour la présentation des adresses électroniques.

Voici quelques variations d’adresses de courrier électronique pouvant appartenir à Rebecca Beaverhouse :

rebecca.beaverhouse@nom-de-domaine.com
r.beaverhouse@
nom-de-domaine.com
beaverhouse@
nom-de-domaine.com
rb@
nom-de-domaine.com

De point de vue technique, la partie d’un courrier électronique avant l’arobase (@) peut contenir un maximum de 255 caractères et un minimum de 2 ou 3 caractères suivant les paramétrages. L’adresse mail la plus longue que j’ai jamais vu de ma vie est la suivante : direction-generale-des-finances-publiques@dgfip.finances.gouv.fr. Qui donne mieux ?

Comment retrouver la logique de présentation des adresses ? Très simple. Vous saisissez sur Google la requête suivante (en incluant les guillemets) :

"@entreprise.com"

Vous allez obtenir beaucoup de résultats et parmi eux vous devez trouver au moins une adresse de messagerie qui peut vous servir d’exemple. Pour une fois, vous serez le Big Brother ;)

Et si je ne trouve rien ? Ceci est une possibilité. Dans cette hypothèse, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Essayez de deviner. Composez une variation de l’adresse de messagerie et envoyez votre lettre. Attendez quelques minutes. Si vous ne recevez pas de mail de retour vous informant que l’adresse électronique n’existe pas, c’est que votre mail a passé. Si par contre vous recevez un accusé de non-réception, répétez l’opération jusqu’à l’obtention du résultat souhaité ;
  • Appelez l’entreprise et demandez l’adresse email de cette personne (et tant que vous y êtes, vous pouvez peut-être parler avec cette personne) ;
  • Essayez de contacter la personne via un réseau professionnel (LinkedIn ou Viadéo par exemple).

Quelques complications possibles :

  • Les adresses des courriers électroniques ne correspondent pas au nom de domaine hébergeant le site internet que vous avez pris pour référence. C’est possible. Certaines entreprises ont acquiert plus qu’un seul nom de domaine donc elles peuvent utiliser n’importe lequel entre eux pour créer des adresses de courriers électroniques. Il est possible qu’une entreprise utilise plusieurs de ces noms de domaine à la fois, notamment si elle est implantée dans plusieurs pays ou ne possède pas de service informatique qui centralise la gestion des courriers électroniques.
  • L’entreprise n’utilise aucune adresse électronique correspondante à son nom de domaine. Bon… Cela arrive. Vous pouvez toujours tenter votre chance avec la requête suivante sur Google (gardez les guillemets) “entreprise@”.

Il existe bien évidemment d’autres techniques et astuces qui sont tout à fait légales (si, si, je vous assure !) mais que je vais réserver à un autre billet. Si vous voulez poser une question, vous pouvez le faire dans les commentaires.

Maintenant, place au mystère ! Une vie sans mystère n’est plus une vie. ;)

Crédit photographique : Scyza